Dimanche 18 avril 2021

Le MCC

Rejoignez le Mouvement des Citoyens pour le Changement

Abonnez-vous à notre Newsletter

E-mail:

Énergie : évolutions et perspectives

CONFÉRENCE -DÉBAT: Énergie : évolutions et perspectives
Une approche citoyenne 

A l’issue de l’événement, les Animateurs du MCC ont pris position par le vote une motion.

Voir les détails l’événement.
Voir la video Youtube

MOTION votée le 23/01/2021 par les Animateurs du MCC

Mix électrique de demain ? Nucléaire et renouvelables.

Posant le constat que :

  • La production d’électricité en Belgique émet actuellement relativement peu de gaz à effet de serre, le nucléaire représentant environ 50% dans cette production complétée par les renouvelables (cf. biomasse, éolien, solaire et hydro) qui titrent à environ 15%.
  • Des quantités d’études internationales prouvent qu’après l’hydraulique, l’éolien et le solaire, l’énergie nucléaire est la technologie la plus propre en termes d’émissions de CO2.
  • La Belgique s’est engagée à réduire ses émissions de CO2 de 40% d’ici 2030 mais dispose d’un cadre légal qui prévoit de mettre à l’arrêt ses centrales nucléaires dès 2025. L’accord de gouvernement indique néanmoins qu’en cas d’imprévu (c’est-à-dire si les marchés publics pour installer des centrales à gaz sont lancés trop tard et/ ou récoltent insuffisamment de succès), l’on peut envisager la prolongation de la production électronucléaire de deux réacteurs en octobre 2021. Ce timing est délicat car il y aurait alors trois problèmes à gérer: de la fermeture, de la prolongation, et une part diminuante de nucléaire ce qui reste un souci pour la sécurité d’approvisionnement et pour le coût de l’énergie.
  • Les besoins en électricité sont aussi en forte augmentation, en particulier à cause de l’électrification massive prévue pour ‘décarboner’ nos sociétés (cf. transport et résidentiel).
  • De plus en plus de Belges ont pris conscience que face à l’urgence climatique, il n’est pas raisonnable de se passer d’une technologie comme le nucléaire dont il est prouvé qu’autant que les renouvelables, elle impacte peu le climat.

 

Considérant donc que:

  • Il importe de garantir une stabilité du réseau électrique (cf. par un équilibre entre sources pilotables et non-pilotables) et une sécurité d’approvisionnement à des prix abordables à long terme pour tous les Belges
  • La dépendance aux importations d’électricité est aussi un facteur de risque (cf. risque accru de déséquilibre du réseau électrique et par conséquent possibilité de blackout)
  • En cas d’abandon du nucléaire en 2025, les prix de l’électricité augmenteraient largement et la Belgique deviendrait plus dépendante de ses voisins
  • La Belgique ne peut se soustraire à ses obligations européennes et internationales en termes d’émissions carbonées (ce que contredit le recours massif à des centrales au gaz qui feraient beaucoup augmenter les émissions de CO2 si les politiques d’économie d’énergie et d’efficacité énergétique sont insuffisamment drastiques).
  • La quasi-totalité des scénarios du GIEC pour atteindre les objectifs climatiques de 2030 et 2050 se basent sur une synergie des renouvelables et du nucléaire
  • Les centrales nucléaires les plus récentes peuvent être prolongées sans difficultés techniques, sous le contrôle strict et indépendant des autorités de sûreté compétentes
  • Le secteur nucléaire constitue une filière d’expertise universitaire et industrielle en Belgique, renommée internationalement tant pour la production d’électricité que de radio-isotopes médicaux, ce qui génère une activité économique en amont et en aval à forte valeur ajoutée
  • À long terme, les centrales nucléaires de nouvelle génération (Génération 4 et petits réacteurs modulaires) offriraient à l’avenir encore plus de sécurité et s’inscriraient dans une logique d’économie circulaire (cf. cogénération de chaleur et d’électricité)

Le MCC souhaite que la Belgique

  • Assure la sécurité d’approvisionnement à des prix stables et abordables et qu’elle remplisse ses obligations climatiques. Qu’en conséquence, sous le contrôle strict et indépendant des autorités de sûreté, elle prolonge la durée de vie des centrales nucléaires les plus récentes au-delà de 2025 et qu’elle développe activement toutes les énergies renouvelables.
  • Continue à mettre tout en œuvre pour atteindre ses engagements européens en matière climatique, d’efficacité énergétique, de renouvelables et d’interconnexion des réseaux électriques.
  • Poursuive son investissement dans la recherche et le développement en collaboration avec les partenaires européens en matière de production et de stockage d’énergie, de diminution de la consommation d’énergie, et prenne une décision sur le traitement des déchets de haute radioactivité.
  • Poursuive ses investissements dans tous les types d’énergies renouvelables – éolien, solaire, biomasse, hydro-électrique, marémotrice et géothermique.

Laisser une réponse

Le MCC est une composante du MR

MCC, Mouvement des Citoyens pour le Changement - Rue de la Vallée, 50 - 1000 Bruxelles - Tél: 02/642 29 99 - Fax: 02/642 29 90

Protection de la vie privée Tous droits réservés sur les différents logos et images utilisés sur le site internet sont la propriété exclusive du MCC, Mouvement des Citoyens pour le Changement. 
Toutes autres sociétés et produits cités sur ce site sont la propriété de leurs propriétaires respectifs.