Jeudi 26 novembre 2020

Le MCC

Rejoignez le Mouvement des Citoyens pour le Changement

Abonnez-vous à notre Newsletter

E-mail:

Interview

Gérard Deprez, le président du MCC, une des ailes du MR, a qualifié le résultat des réformateurs de défaite et mis en cause la stratégie radicale adoptée par le président du parti Didier Reynders à l’égard du PS, dans des interviews mardi à la Dernière Heure et sur La Première (RTBF).

« Ces élections sont un échec pour le MR », tranche-t-il, évoquant le recul des réformateurs par rapport à 2007 et plus encore à 2004.
Le message du MR n’était pas « sécurisant ».
Il y voit trois raisons: la peur de se détourner du PS en temps de crise alors que le message du MR n’était pas « sécurisant », le ton trop agressif de la campagne et l’effet de démobilisation entraîné par les sondages positifs pour les réformateurs.

S’il reconnaît une responsabilité collective dans cette défaite, Gérard Deprez met toutefois en cause la manière « radicale » dont Didier Reynders a attaqué le PS pendant la campagne. « Cela ne nous a pas servis », dit-il, refusant toutefois de réclamer une démission de M. Reynders.

Il demande un réexamen de la stratégie. Pour Gérard Deprez, il convient également de voir si, en des temps difficiles, il est bien idéal que le président du MR cumule cette fonction avec un haut poste ministériel.

Levif.be avec Belga

Laisser une réponse

Le MCC est une composante du MR

MCC, Mouvement des Citoyens pour le Changement - Rue de la Vallée, 50 - 1000 Bruxelles - Tél: 02/642 29 99 - Fax: 02/642 29 90

Protection de la vie privée Tous droits réservés sur les différents logos et images utilisés sur le site internet sont la propriété exclusive du MCC, Mouvement des Citoyens pour le Changement. 
Toutes autres sociétés et produits cités sur ce site sont la propriété de leurs propriétaires respectifs.