Lundi 23 novembre 2020

Le MCC

Rejoignez le Mouvement des Citoyens pour le Changement

Abonnez-vous à notre Newsletter

E-mail:

« Le choix foireux » de Di Rupo

A l’image de Didier Reynders,Gérard Deprez ne comprend pas la mise à l’écart du MR
La préformation est au point mort
Le Politic Twist

BRUXELLES Et si les libéraux du Nord et du Sud entraient dans la danse communautaire ? L’idée n’est pas faite pour déplaire au président de la N-VA, Bart De Wever. Il l’a laissé entendre lundi après le blocage intervenu ce week-end dans les négociations autour de BHV et de Bruxelles. L’Open VLD représente en effet un allié communautaire et socio-économique de poids, en regard au SP.A et à Groen !.

“Il est illusoire de croire qu’avec d’autres partis, les négociations seraient plus faciles”, lance-t-on du côté francophone. “Il faudrait tout recommencer avec un Open VLD qui ne veut pas monter dans une majorité et avec un MR en pleine déliquescence… La réaction de Bart De Wever est un écran de fumée pour cacher des dissensions internes avec les éléments les plus radicaux de son parti.”

Au MR, s’il y en a bien un qui n’est pas de cet avis, c’est son président, Didier Reynders. “Avec nous, les discussions seraient évidemment différentes”, a-t-il affirmé juste avant le conseil des ministres restreint d’hier matin. “Il y aurait un projet francophone autour de la table.” Dans lequel on donnerait “plus clairement des compétences aux Régions, des financements et des responsabilités. Mais ce n’est pas le choix qui a été fait.” “Un choix qui semble foireux à voir l’état de la situation !”, renchérit Gérard Deprez, le vice-président des réformateurs et président du MCC.

À l’image de Didier Reynders, il ne comprend pas que le préformateur, Elio Di Rupo(PS), ait décidé de se passer “de la première formation politique à Bruxelles et la deuxième en Communauté française”.

Selon lui, “les choses sont toujours très claires lorsque le MR est à la table des négociations. Ce n’est pas forcément simple, mais on a nos propres exigences et, au moins, on sait où l’on va !” Référence à nouveau au manque de vision francophone, selon le MR, des partis du Sud engagés dans la discussion communautaire (PS, CDH et Ecolo).

Gérard Deprez se veut toutefois précis. “Si le MR est disponible, il n’est pas demandeur de participer aux négociations. Ceci dit, si une offre sérieuse nous était présentée, je ne vois comment on pourrait la refuser. Mais alors il faut savoir que nous serons exigeants.”

Le message est passé auprès du préformateur. Qui, lui, n’a probablement aucune intention de relancer le MR…

Article de la DH.be

Laisser une réponse

Le MCC est une composante du MR

MCC, Mouvement des Citoyens pour le Changement - Rue de la Vallée, 50 - 1000 Bruxelles - Tél: 02/642 29 99 - Fax: 02/642 29 90

Protection de la vie privée Tous droits réservés sur les différents logos et images utilisés sur le site internet sont la propriété exclusive du MCC, Mouvement des Citoyens pour le Changement. 
Toutes autres sociétés et produits cités sur ce site sont la propriété de leurs propriétaires respectifs.