Mercredi 16 juin 2021

Le MCC

Rejoignez le Mouvement des Citoyens pour le Changement

Abonnez-vous à notre Newsletter

E-mail:

Fonds de relance: Marie-Christine Marghem veut de l’équité

Répartition du budget alloué aux bâtiments scolaires: la présidente du MCC estime justifiée la grosse colère actuelle de l’enseignement libre. Elle le dit, sans ambages.

Un enfant= un enfant

La répartition des fonds du plan de relance sera au cœur des réflexions du MCC lors d’une prochaine AG des animateurs.

L’Avenir, Edition régionale de Wallonie picarde, 6/03/2021

Redevenue députée fédérale au sortir de sa charge ministérielle, c’est au titre de présidente du MCC, composante du MR, que Marie-Christine Marghem s’exprime sur le sulfureux dossier de la répartition des 300 mio€ du plan de relance dans l’enseignement secondaire.

Un sujet qui fleure bon la guerre scolaire larvée… On précisera donc que Mme Marghem a la particularité d’avoir suivi sa scolarité de jeunesse dans le libre mais qu’elle a ensuite «fait le droit» à l’ULg, l’université de la Fédération Wallonie-Bruxelles.

«La décision du gouvernement de la Fédération Wallonie-Bruxelles est une grave erreur car elle donne une prime non justifiée au réseau WBE qui est le moins choisi par les élèves et les parents. L’article 24 de la Constitution consacre le principe de l’égalité dans l’enseignement: un enfant = un enfant! Ce principe doit être rappelé et gouverner la clé de répartition de la manne européenne. Chaque élève doit pouvoir équitablement disposer de locaux adaptés aux exigences de la transition énergétique et d’accès aux nouvelles technologies. La crise sans précédent que nous vivons en ce moment en ravive encore l’urgent besoin si c’était nécessaire.

Une saine répartition entre les réseaux est de sage politique pour maintenir cette égalité indispensable entre les écoles, leurs enseignants, leurs élèves qui sont les adultes de demain et les parents de ceux-ci»

De 240 000 à 920 000€ … ou à 88 800€

Pour comprendre, rien de tel que des chiffres appliqués à des situations réelles. Mais pas question non plus de donner l’impression de stigmatiser tel ou tel établissement. Dès lors, nous dit Marie-Christine Marghem: «Supposons trois écoles de 800 élèves comme on en rencontre en Wallonie picarde: l’une relevant de la Communauté, une deuxième de la Province et une troisième du Libre. Elles recevront si on suit la décision du gouvernement: la première, 920 000€, la deuxième, 159 200€, la troisième 88 800€.»

On est dans un rapport de 10,36 à 1 entre l’enseignement communautaire et le libre (de 5,78 à 1 entre le communautaire et le provincial ou communal).

A titre indicatif, si l’on se basait strictement sur le nombre d’élèves (la clé PPT/programme prioritaire de travaux est assez proche de cela), trois établissements de 800 élèves obtiendraient la même somme. Logique. Et elle serait d’environ 240 000€.

Lire la suite sur le site de L’Avenir

https://www.lavenir.net/cnt/dmf20210305_01560864/fonds-de-relance-mcm-veut-de-l-equite

Laisser une réponse

Le MCC est une composante du MR

MCC, Mouvement des Citoyens pour le Changement - Rue de la Vallée, 50 - 1000 Bruxelles - Tél: 02/642 29 99 - Fax: 02/642 29 90

Protection de la vie privée Tous droits réservés sur les différents logos et images utilisés sur le site internet sont la propriété exclusive du MCC, Mouvement des Citoyens pour le Changement. 
Toutes autres sociétés et produits cités sur ce site sont la propriété de leurs propriétaires respectifs.